GABON: Les entraineurs de foot-ball feminin a l’ecole

 

Poursuivant sa politique en matière de formation des cadres depuis l’arrivée à la Présidence de la fédération gabonaise de foot ball dePierre Alain MOUNGUENGUI,l’instance fédérale organise du 13 au 17 aout 2015 à l’INJS, un séminaire de renforcement de capacités à l’endroit des entraineurs de foot ball féminin.

Les stagiaires, une trentaine venus des ligues provinciales, seules les ligues du Haut-ogooué,de l’Ogooué-ivindo et de la Nyanga n’ont pas envoyé des représentants,notons aussi la présence parmi les stagiaires des hommes qui encadrent les équipes féminines à l’instar de l’ancien international,Tristan MOMBO,entraineur de l’équipe féminine d’Ombilanziami (OM)

La cérémonie d’ouverture qui a eu pour cadre la salle de réunion de l’INJS a vu la présence du président du Comité Olympique Gabonais, Léon Folquet,de Monsieur NGWA Emane, Président de la Commission Patrimoine et Infrastructures à la Fégafoot, représentant le Président de la fédération empêché.

Pricipal animateur du séminaire, l’algérien Azzedine CHIH ,instructeur de la FIFA  a dans son allocution de circonstance dressé le profil des séminaristes qui doivent être des gens impliqués dans le football féminin, des gens qui encadrent les équipes féminines,avant de poursuivre “cela n’empêche pas aussi de faire appel à d’autres personnes qui sont motivées pour aller sur le terrain prendre en charge les équipes féminines.

Sur le contenu du cours, il a précisé que ,ce seront des thèmes en relation directe avec le football.On va apprendre à réflechir,à planifier le travail,à mettre du rangement  dans ce qui se fait. Il s’agira aussi , a-t-il poursuivi , de parler du profil de l’entraineur des équipes féminines, la gestion d’un groupe féminin,mais aussi les étapes de developpement de formation des joueuses. Bref, dira-t-il en conclusion ,c’est un programme qui est riche,mais avec ses spécificités ,des orientations,des recommandations destinés à l’entrainement des femmes et des jeunes filles.
.

écrit par Fritz KOUM

Leave a Reply